Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : LE BLOG NOUSSIX
  • LE BLOG NOUSSIX
  • : Bienvenue sur ce blog consacré à la lecture et à mes autres loisirs.
  • Contact

Noussix???

Mois Après Mois

Pages

Ce Que Vous Trouverez Ici...

27 juin 2012 3 27 /06 /juin /2012 08:16

Présentation : 
  Hiver 1917. Une bourgade près de la ville de V., à quelques encablures du front où les hommes tombent un par un au rythme des obus tirés sur la terre caillée, sans que l'on ne sache plus très bien pourquoi, sans que l'on ne sache plus très bien si la Grande Guerre parviendra un jour à désigner son "vainqueur".. La boucherie aime dévorer le temps. La boucherie aime durer. Elle aime aussi proliférer et contaminer le coeur des hommes. C'est ainsi que près d'un petit cours d'eau, on vient de retrouver le corps d'une fillette assassinée, une fillette de dix ans. .Une victime de plus sur l'autel du meurtre universel. Qui a fait le coup ? Fouillant sa mémoire blessée longtemps après les faits, un homme consigne dans de petits cahiers les souvenirs qui lui restent de cette affaire-là et de la vie au village à l'époque

 

les-ames-grises.jpg

 

Mon avis :

   Ce qui fait la particularité de ce roman, c'est sa narration. Au départ, c'est un peu flou. On a du mal a discerner qui est le narrateur et  quelle est sa place au moment de "l'Affaire". Il nous livre ses souvenirs sans respect de la chronologie, on suit les méandres de ses pensées, et on a l'impression qu'il retarde volontairement le dénouement parce que cela le rapproche de ses propres démons. Sa voix  ressemble à une petite musique triste...mais on n'a jamais envie d'arrêter de l'écouter. Et peu à peu, tout se met en place...J'ai beaucoup aimé le style.

   Ce n'est pas un roman sur la guerre, mais elle est un personnage à part entière :  sa noirceur déteint sur les êtres pour en faire "des âmes grises". Et effectivement, personne n'est "tout blanc" dans ce récit : le juge Mierck, l'institutrice, le procureur  Destinat et même le narrateur...Le tableau de la Justice de l"époque est également bien noir . Lespersonnages ne sont pas sans rappeler ceux de Maupassant,  avec, pour certains, une pointe de désespoir en plus.

   Lorsque j'ai terminé ce livre, j'ai ressenti une drôle d'impression, car la vision que l'auteur nous donne de la condition humaine est bien pessimiste. Cependant, j'ai aimé ce roman pour l'originalité de l'écriture, et sa construction impeccable.

Partager cet article

Repost 0
Published by Anne - dans Mes lectures
commenter cet article

commentaires

beajac 29/06/2012 11:53


merci pour cet avis sur ce livre, et bravo pour le blog


 

micheline 27/06/2012 09:23


encore une bonne lecture